Date des Soldes 2018

Date des Soldes 2018

 Dates des soldes 2017

Découvrez les dates de soldes 2018

Attention, le fonctionnement des soldes a été modifié, à partir de 2015 les soldes d’été et d’hiver s’étallent sur 6 semaines au lieu de 5, et les soldes flottants (temporaires) ont été supprimés (voir Code de commerce).

Dates des soldes d’été 2018

Les soldes d’été auront lieu aux dates suivantes :

  • du mercredi 27 juin au mardi 7 août 2018

La date est variable, les soldes d’été commencent le dernier mercredi de juin, sauf si celui-ci tombe après le 28, auquel cas elles commencent l’avant-dernier mercredi, et s’étallent sur 5 semaines.

Attention, les soldes d’été durent du mercredi 4 juillet au mardi 14 août 2018 dans les Alpes-Maritimes (06) et Pyrénées-Orientales (66).

En Corse-du-Sud (2A) et en Haute-Corse (2B), elles durent du mercredi 11 juillet au mardi 21 août 2018.

En 2019, les soldes d’été auront lieu du mercredi 26 juin au mardi 6 août.

Dates des soldes d’hiver 2019

Les soldes d’hiver auront lieu aux dates suivantes :

  • du mercredi 9 janvier au mardi 19 février 2019

La date est variable, les soldes d’hiver commencent le 2e mercredi de janvier, sauf si celui-ci tombe après le 12, auquel cas elles commencent le 1er mercredi, et s’étallent sur 6 semaines (nouveau en 2015).

Attention, les soldes d’hiver durent du mercredi 2 janvier au mardi 12 février 2019 en Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57) et dans les Vosges (88).

En 2020, les soldes d’hiver auront lieu du mercredi 8 janvier au mardi 18 février.

Pour consulter les dates des soldes d’hiver et d’été dans les départements d’outre-mer, cliquez ici. Pour votre shopping durant les soldes, retrouvez la liste des boutiques de mode dans votre commune sur MagasinVetement.fr.

Fonctionnement des soldes

Le déroulement des soldes est strictement encadré par la loi, mais la règlementation s’est assouplie en 2008 et les commerçants pouvaient proposer de courtes soldes tout au long de l’année (soldes flottants).

Le gouvernement est revenu sur cette disposition, la LOI n° 2014-626 du 18 juin 2014 mettant fin aux 2 semaines de soldes flottants en les mettant au bout des soldes classiques, qui durent dès lors 6 semaines au lieu de 5.

Un calendrier régit par le gouvernement

Les soldes sont encadrés par des textes de loi fixés par le code du commerce. Deux types de soldes existent : les soldes nationaux et les soldes flottants.

Les soldes nationaux, d’été et d’hiver sont limités à 6 semaines consécutives par saison et commencent dès 8 heures le matin1. Aucune démarche particulière n’est à effectuer.

Le code du commerce établit aussi certaines dérogations concernant les départements frontaliers et les territoires d’outre-mer.

En 2013, dans les départements de l’est comme la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, les Vosges et la Moselle, les soldes d’hiver ont commencé 1 semaine plus tôt pour que ces départements puissent s’aligner sur les pays voisins dont les réglementations des soldes diffèrent.3

L’ancien dispositif des soldes flottants

Les soldes flottants correspondaient à 2 semaines par an, continues ou non. Ces soldes libres ont été fixés par la loi de modernisation de l’économie d’août 2008 et abrogés en juin 2014. Le Code de commerce a été mis à jour en conséquence et la règle est valable à partir des soldes d’hiver 2015.

Les soldes flottants ne pouvaient pas se dérouler dans le mois qui précèdait les soldes nationaux2. Pour pouvoir proposer ces soldes, le commerçant devait remplir une déclaration 1 mois avant la date prévue.

La suppression de ce dispositif est un retour au déroulement habituel des soldes avant 2008. Les soldes flottants avaient été introduits sous Fillon dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie, mais les effets constatés ont été quasi nuls, comme l’a rapporté un rapport du Credoc et de l’Institut français de la mode dès novembre 2010.

Dans le rapport suivant publié en juillet 2012, les rapporteurs ont tout simplement proposé la suppression des soldes flottants sur les arguments suivants :

  • aucun n’impact n’a été decelé, tant sur le niveau des ventes que sur le niveau des prix ;
  • les commerçants utilisent de moins en moins le dispositif, avec une baisse de 20% des déclarations en 2 ans, qui atteint 41% si l’on exclut les soldes flottants prolongeant les soldes classiques ;
  • le secteur de l’habillement, en crise depuis fin 2007, est particulièrement remonté contre les périodes successives de soldes ;
  • les consommateurs ne font aucune différence entre les soldes et les promotions, ces dernières devenant très courantes tout au long de l’année.

Le gouvernement a suivi les recommandations des rapporteurs et a ainsi fait passé discrètement la mesure au début de l’été 2014.

Des règles à respecter

Les commerçants ont des règles à respecter lors des soldes. Les articles en soldes par exemple doivent avoir été mis en vente au minimum un mois auparavant2 et le prix initial et le rabais doivent être affichés sur le produit. En période de soldes, le magasin doit aussi réaliser une mise en place qui permet de bien différencier les articles soldés des autres.

Les articles soldés doivent également bénéficier des mêmes garanties que les produits non soldés. Un commerçant n’a par exemple pas le droit de refuser l’échange ou le remboursement d’un article en cas de vice caché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.